Faisons front au coronavirus

Des masques high-tech multifonctions

13.05.2020
Outre les lunettes de protection, ARBURG a initié un deuxième projet pour lutter contre l'expansion du coronavirus : depuis le 11 mai, l'entreprise fabrique des masques bouche nez en silicone liquide et polypropylène selon un procédé de moulage par injection. Les masques multifonctions sont stérilisables et réutilisables plusieurs fois.

High-tech : un produit en LSR développé et fabriqué par notre entreprise à Loßburg
ARBURG a développé elle-même les masques qui se distinguent par leur qualité et leur durabilité, et fabriqué les premiers prototypes sur les presses freeformer selon un procédé additif. Le produit se compose d'un masque souple en LSR, qui se place sur le nez et la bouche, et d'une plaque rigide en polypropylène dotée d'œillets permettant la fixation d'élastiques. Au milieu, le masque est doté d'un raccord normalisé avec un trou (DIN EN ISO 5356-1:2004). La demande est gigantesque. La production en série automatisée de ces deux composants se fait à Loßburg sur deux presses électriques ALLROUNDER. Selon les prévisions, 3 500 masques seront produits par jour.

Multifonctionnalité : des masques pour tous les jours, pour le personnel soignant
Les masques high-tech flexibles sont multifonctionnels : pour éviter les contaminations au quotidien, l'ouverture est obturée par un évent. Le niveau d'extension suivant prévoit la mise en place d'un boîtier de filtre sur ce trou. ARBURG compte également fabriquer ce composant avec le concours de partenaires dans un avenir très proche. L'utilisation de filtres FFP2 et FFP3 adaptés permettra aux médecins et autres soignants de se protéger contre le Covid-19.

Coopération : participation de nombreux partenaires
La simulation du LSR-composant et des outils nécessaires à la fabrication du masque respiratoire a été réalisée en coopération avec la société Sigma Engineering. En un temps record couvrant à peine cinq semaines, les partenaires Polar-Form et Foboha ont construit les outils de moulage par injection adaptés à la fabrication des composants en LSR et PP. Par ailleurs, les sociétés Ewikon (canal froid) et männer (canal chaud) ont participé à la conception du moule. Barth Mechanik (préhenseur) et Packmat (technique d'emballage) ont également œuvré en tant que partenaires, tandis que le matériel pour plusieurs dizaines de milliers de masques a été sponsorisé par la groupe chimique Wacker et Borealis. Les sociétés Weber (outil), Günther (canal chaud), Küfner (matériau de filtre), Hermann Ultraschall (technique de soudage) et Packmat (technique d'emballage) participent au deuxième projet visant la fabrication de boîtiers de filtre.